℧ Flicka's Ranch ℧

Bienvenue dans le ranch familial. Que tu sois un humain travailleur, un cheval domestique ou même sauvage, la porte est grand ouverte.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Requiem aeternam Dona eis Domine Et lux perpetua luceat, luceat eis. [feat Seiya]

 :: ★ La grande prairie ★ :: ○ La clôture Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ghost
Nouveau venu
avatar
♞ Date d'inscription : 27/01/2018
♞ Messages : 11
Nouveau venu
Lun 9 Avr - 11:49
Et lux perpetua luceat, luceat eis
Le roi marchait paisiblement, il n'avait encore rencontré aucun domestique depuis son retour et il voulait savoir se qu'ils étaient devenus, il se souvenait des fois ou il en croisait sur ces terres et que durant de féroce combat il les terrassait, il était le seul roi sur ces terres et a mesure qu'il progresser vers le ranche il voyait des barrières se dresser, puis une silhouette se dessinât dans un de ces enclos, il sentit l'odeur d'une jument et trotta vers la barrière, le roi fantôme ne comptait pas mettre ces sabots dans un endroit clos mais par contre si il s'agissait de faire connaissance, ça il le pouvait, surtout avec une jument qui plus est une monture.

Le roi était d'humeur a s'amuser un peu et cette proie solitaire lui plaisait, comme toute les juments il fallait bien l'avouer.

- Salutation !

Son ton était chaleureux contrairement a ces penser, mais ce roi était un maitre dans l'art de la manipulation, personne ne devait et ne pouvait se fier a lui, pourtant il arrivait a ces fins avec une aisance hors du commun, le fantôme était fière et il connaissait ça puissance, il fascinait les poulains et séduisait les juments puis détruisait les étalons, il ne laissait que les hongres tranquilles. 
Revenir en haut Aller en bas
Seiya
Nouveau venu
avatar
♞ Date d'inscription : 07/03/2018
♞ Messages : 5
Nouveau venu
Mer 11 Avr - 19:55
Alors que le soleil se levait, alors que l'écurie commençait à recevoir des hommes, alors que quelques montures au noms inconnus s'en allaient, chevauchées par les cavaliers, Seiya se retrouva face à l'un d'eux. Chose qui l'effraya énormément. Mais elle fit preuve de tout son bon sens, et malgré la boule d'angoisse qui s'était formé quand il lui mit le licol, elle ne fit rien, mis à part coucher les oreilles pour le prévenir de sa peur. Puis, il l'embarqua dans une promenade à distance, la longe tirée tout le bout du chemin.

Mais plus ils avançaient, plus la jument s'intéressa au paysage, plutôt qu'à l'humain. Des prairies vertes d'herbe haute, à portée de vue. Ce genre de lieux qu'elle s'attendait à voir en totale liberté. Certes, la barrière gâchait l'endroit, signe que les hommes étaient encore présents, mais cela prouva à l'ébène qu'ils pouvaient aussi être quelquefois compréhensifs et étonnants dans de bonnes surprises. L'énergumène à deux pattes la fit entrer dans le pré, et sitôt le licol enlevé, elle partit au triple galop, à bonne distance. Elle se défoula ainsi pendant plusieurs minutes. On aurait pu la prendre pour folle, elle n'en avait que faire. La liberté, la solitude et la sécurité réunis formaient un combo parfait, et c'est ainsi que la vie devait se faire. 

Finalement, après sa galopade, elle rejoignit les barrières, et brouta distraitement l'herbe fraîche, observant avec attention les alentours. Et quand un étalon blanc la rejoint, de l'autre côté des bouts de bois trop résistants, elle leva la tête, nullement surprise. 
- Salutation !

Quand il lui souhaita le bonjour, la noiraude comprit bien quel style de cheval il était. Et, au lieu de fuir avant de se faire embobiner, elle s'approcha, bien décidée à s'amuser avec un cheval qui ne pouvait l'atteindre. Elle détailla avec attention l'équidé, appréciant par la même occasion sa musculature saisissante. Souriant avec charme, et prenant son air enjôleur qui en avait fait tomber tellement, Seiya lui répondit :
"Bonjour ! Vous n'avez pas peur des hommes, pour vous en approcher à ce point ?", s'inquiéta-t-elle néanmoins pour lui, ne souhaitant nullement qu'un de ses congénères, même pour un jour, ne se fasse prendre comme elle. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Requiem aeternam ei domine dona et lux perpetua ei luceat. [libre]
» The requiem of death (Finisss)
» Requiem du Guerrier [Ombre]
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» REQUIEM V.2 ◑ « Flesh & Blood. // I'm Alive. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
℧ Flicka's Ranch ℧ :: ★ La grande prairie ★ :: ○ La clôture-
Sauter vers: